Des entreprises néo-brunswickoises terminent leur visite en Chine

19 janvier 2018

Le 19 janvier 2018, SHANGHAI (GNB) – Une délégation du Nouveau-Brunswick a terminé sa mission commerciale d’une semaine en Chine, où elle a fait la promotion d’entreprises et de produits et a mis en valeur la province comme destination touristique et plaque tournante de l’éducation.

« Les Néo-Brunswickois ont toujours été fiers de nos gens et de nos produits. La nouvelle a maintenant été répandue à l’échelle mondiale », a déclaré la lieutenante-gouverneure, Jocelyne Roy Vienneau. « J’ai été honorée de me joindre à des entreprises novatrices et dévouées pour explorer les nouvelles possibilités dans ce marché international important. »

Mme Roy Vienneau et le ministre de l’Aquaculture et des Pêches, Rick Doucet, étaient en tête de la délégation, qui comprenait entre autres des fabricants ainsi que des producteurs de produits de la mer et des producteurs agroalimentaires. La mission fait partie des efforts visant à renforcer les relations commerciales en Chine, qui représente le troisième marché d’exportation en importance du Nouveau-Brunswick.

« La qualité des produits du Nouveau-Brunswick crée des débouchés pour nos entreprises, a affirmé M. Doucet. Ces entreprises maintiennent des relations d’affaires en Chine et en créent de nouvelles grâce au dévouement dont elles font preuve. La relation entre le Nouveau-Brunswick et la Chine est avantageuse pour notre économie et notre population. »

Relations commerciales

Des événements à Pékin et à Shanghai ont mis en vedette les entreprises néo-brunswickoises et leur ont permis d’établir des liens avec des partenaires et des acheteurs en Chine. Le gouvernement provincial a également organisé des événements de groupe et des réunions d’affaires pour les participants à la mission.

« Les réunions en personne sont importantes ici, et la participation de la lieutenante-gouverneure et du ministre nous aide à montrer à nos partenaires l’importance que nous y accordons », a dit Amédée Savoie, directeur général de Maison BeauSoleil, une entreprise de production ostréicole de Neguac. « Nous employons 50 personnes à temps plein, et nos fournisseurs emploient près de 300 personnes. Accroître notre présence dans de nouveaux marchés aide notre entreprise à réussir. »

Détaillants chinois

Pendant leur mission en Chine, Mme Roy Vienneau et M. Doucet ont visité le magasin de vente au détail JD 7Fresh, exploité par le détaillant en ligne chinois JD.com. Dans la cadre des célébrations du Nouvel An lunaire le 16 février, M. Doucet a montré comment les Canadiens ouvrent leur homard et il a aidé un chef à utiliser des bleuets sauvages pour préparer de la confiture qui peut être mise en pot et donnée comme cadeau maison.

Bay Shore Lobster, de Back Bay, vend déjà des produits à des clients à Pékin, à Shanghai, à Guangzhou et à Hong Kong. Cette mission a permis à l’entreprise de renforcer ses relations existantes et d’explorer de nouvelles possibilités.

« La Chine est devenue notre marché principal grâce à des missions comme celle-ci », a indiqué le propriétaire de l’entreprise, Nathan Song. « Cette semaine, nous avons eu des réunions fructueuses avec JD.com et HEMA, qui figurent parmi les plus grands points de vente de la Chine. Ces missions commerciales ont des retombées positives au Nouveau-Brunswick, car elles nous permettent de poursuivre la croissance de notre entreprise. »

ClairiTech Innovations vend des systèmes d’assainissement de l’air dans l’ensemble de l’Amérique du Nord. Il s’agissait de sa première visite en Chine.

« Le marché chinois représente une énorme possibilité pour nous », a déclaré le président de ClairiTech, Serge Colin. « Pendant la mission, j’ai rencontré des constructeurs d’habitations, des entreprises de gestion immobilière et des chercheurs qui étudient la qualité de l’air en Chine. Je suis convaincu que cette première étape en vue d’établir des relations donnera lieu à des ventes dans l’avenir. »

Établissement de relations

Mme Roy Vienneau et M. Doucet ont aussi participé à la signature d’une entente de jumelage avec le gouverneur du Hebei. Cette province, peuplée de 73 millions d’habitants, a été désignée zone économique spéciale afin de promouvoir le développement dans la région.

Lulujo est la première entreprise néo-brunswickoise à établir, en Chine, un magasin sur la plateforme Tmall Global d’Alibaba, la plus grande plateforme de commerce électronique du monde. La mission a permis à l’entreprise d’explorer des relations éventuelles avec d’autres importants détaillants en ligne.

« Nous prévoyons une croissance soutenue, ce qui exigera l’embauche d’employés additionnels au Nouveau-Brunswick pour maintenir et augmenter nos activités dans ce marché », a affirmé la présidente-directrice générale de Lulujo, Dawn Pottier. « Le soutien d’Opportunités NB et les missions commerciales comme celle-ci sont importants pour forger des relations avec des partenaires internationaux. »

Tourisme et éducation

Lors de rencontres avec 12 sociétés de voyages chinoises, le ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture a mis l’accent sur la création d’itinéraires conçus expressément pour les Chinois qui désirent visiter le Nouveau-Brunswick. La délégation a également rencontré plusieurs représentants des médias touristiques afin de susciter de l’intérêt pour les attractions touristiques du Nouveau-Brunswick.

La Chine représente maintenant le deuxième plus important marché touristique d’outre-mer en ce qui a trait aux visiteurs qui viennent au Canada. Entre janvier et octobre 2017, plus de 600 000 touristes chinois ont visité le Canada, ce qui représente une hausse de 10 pour cent comparativement à l’année précédente. On s’attend à ce que ce taux double en 2018.

« Les gens d’affaires, les exploitants touristiques et les journalistes que nous avons rencontrés étaient fascinés par les images du Nouveau-Brunswick, a dit M. Doucet. Nous leur avons parlé des attractions uniques et des activités qui ne sont offertes nulle part ailleurs. »

Des représentants de l’Université du Nouveau-Brunswick ont également pris part à la mission pour mettre en valeur ce que l’établissement offre aux étudiants chinois.

Des présentations ont été offertes à Pékin et à Shanghai à l’intention des immigrants éventuels souhaitant en savoir plus sur l’admissibilité au Programme des candidats du Nouveau-Brunswick. Mme Roy Vienneau et M. Doucet ont participé à l’ouverture officielle du nouveau Fuzhou Concord College of Sino-Canada, une des 15 écoles qui offrent le programme d’études du Nouveau-Brunswick en Chine. Pendant la cérémonie d’ouverture, un concours a été lancé à l’intention des élèves de la 12e année des campus du Concord College of Sino-Canada. Les élèves doivent créer une vidéo de deux minutes au sujet du Nouveau-Brunswick comme destination touristique unique. Le prix est un voyage de sept jours au Nouveau-Brunswick pour la personne gagnante et sa famille.

RENSEIGNEMENTS POUR LES MÉDIAS :

Jean Bertin, communications, ministère de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches, 506-444-5298, jean.bertin@gnb.ca.

Eric Lewis, communications, Opportunités NB, 506-866-6938, eric.lewis@onbcanada.ca.

Tim Richardson, secrétaire principal, Bureau du lieutenant-gouverneur, 506-453-2505, tim.richardson@gnb.ca.